Trex

juin 09, 2015 No Comments

Trex

Olivier

juin 09, 2015 No Comments

Olivier

Laura plomb

juin 09, 2015 No Comments

Laura plomb

Vanité bronze 2.2 meters

juin 09, 2015 No Comments

Vanité bronze 2.2 meters

bronze poli

juin 09, 2015 No Comments

Bronze poli

Cendrier

déc 09, 2010 No Comments

Hippopotame

oct 11, 2010 No Comments

Hippopotame

L’imposant crâne d’hippopotame est un parfait sujet à sublimer. Dans les sculptures de Philippe Pasqua, l’esthétisme touche aussi ce qui n’est pas admirable en soit.

Ainsi le crâne d’un animal devient  une sculpture qui interpelle, avec son socle et le choix des matériaux utilisés, bronze ou gainage.

Ferrari

oct 11, 2010 No Comments

Ferrari

Compression, accumulation, destruction… Le devenir-sculpture des voitures fait partie de l’histoire de l’art contemporain. Sans parler de son pendant : la moderne et radicale transformation des corps en machines.
Mais jamais peut-être, la métamorphose d’une voiture n’avait été poussé aussi loin. Entièrement gainé de peau et tatoué, un bolide de légende est figé dans l’instant perpétuel d’un improbable envol.
C’est à la fois un tableau-relief et une sculpture murale. C’est une installation totale qui transforme la machine en un corps désirable. C’est une allégorie où fusionnent vitesse et immobilité, mécanique et organique, extrême danger et pure sensualité.

Crane

oct 11, 2010 No Comments

Crane

À la fonderie, Philippe Pasqua réalise d’imposantes vanités en bronze qui sont ensuite plongés dans des bains de chrome. Les crânes qui en ressortent ― humain ou animal, comme celui de l’hippopotame ― deviennent semblables à des miroirs : tantôt on ne perçoit que leur aveuglant éclat, tantôt ils disparaissent au profit de ce qu’ils reflètent. Et dès que l’on s’en approche, immanquablement c’est notre propre image qu’on aperçoit.

Crane

oct 11, 2010 No Comments

Crane

Tel Hamlet, l’artiste entretient depuis des années un étrange monologue avec des crânes humains qu’il collectionne. Il les recouvre de feuilles d’or ou d’argent et les orne de papillons aux couleurs iridescentes. La lumière se diffracte à la surface de leurs ailes en un poudroiement coloré ou bien s’abîme dans la pénombre au creux des orbites. Il arrive aussi qu’il fasse couler de la peinture liquide en un flot épais qui vient tout recouvrir et submerger.
Tandis que d’autres crânes peuvent être recouverts de cuir puis tatoués de motifs délicats où s’entrelacent fleurs imaginaires et animaux légendaires.